Posted in: Non classé

Le sillage du crépuscule

Pas très loin 

De ton sillage

Je me perds

À vue d’œil

Blême et courtois

Qui va en rêvassant

Des rêves alors impromptus

Se décident et se dessinent

Au fur et à mesure

Que le masque tombe

Le crépuscule arrive enfin à sa fin 


https://docs.google.com/document/d/1D4y4ATQBLgXBRqo96iM4a8pdzz2VvKmw74eBA_j-_G8/edit?usp=sharing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.